INFO_BLOG

13 juillet 2014

A la recherche de Jane Eyre - Partie 2 -

Sûr que quelque chose se précipitait droit sur moi !!! J'étais tétanisée par la surprise.

Une chose noire et rapide avait surgit du sous-bois et fonçait maintenant résolument droit sur moi.

J'eus juste le temps de faire un petit écart brusque sur le côté pour éviter cette masse noire et épaisse qui se précipitait dans ma direction.

J'entendis un hennissement strident mêlé à un juron tandis que je basculais vers l'arrière m'écrasant lourdement au sol, puis le cri terrible d'une bête qui se cabrait.

"- Pardieu ! Quelle folie  !" vociféra la voix d'un homme.

Je me regroupais sur moi-même rentrant mon visage dans ma poitrine sans faire un autre geste.

Le cheval fendait l'air de ses pattes tout au-dessus de ma tête tandis que l'homme luttait avec l'animal pour en reprendre le contrôle.

Les Sims™ 3 Île de Rêve

"- Ne bougez pas !" ordonna la voix aussi claquante qu'un fouet. "Ou vous risqueriez bien de perdre votre tête de linotte et croyez-bien que je n'en aurais aucun chagrin, sacrebleu !"

"- Diantre de ses satanées bonnes femmes !" rageait-encore la voix à peine couverte par le hennissement sauvage du cheval qui ne cessait de se cabrer au-dessus de moi en balayant l'air de ses pattes.

"- Toujours là quand il ne faut pas, nom de Dieu !" tempestait l'homme aussi furieux que son cheval.

Les Sims™ 3 Île de Rêve

Je protégeais instinctivement mon visage dans mes bras tandis que l'homme essayait toujours de contenir son animal.

"- Là, Eclair... Là, mon garçon..." recommençait-il d'une voix extrêmement douce qui détonait avec la férocité avec lequel il m'avait parlé.

J'écoutais la voix de l'homme couvrir la respiration bruyante et saccadée de l'animal qui au fil de ses paroles douces semblait revenir au calme.

Les minutes me parurent une éternité.

Pourvu que le cheval se calme... pensais- je priant pour que ses sabots ne m'heurtent ni la tête ni le dos dans sa crise de panique et pour que l'homme réussisse à maîtriser son cheval.

Les Sims™ 3 Île de Rêve

La bête se cabra une dernière fois puis parut enfin s'apaiser à l'écoute des paroles rassurantes de son maître.

Entre un nouveau piaffement, l'homme m'invita enfin à me mettre debout, mais je pus constater qu'il le fit sans ménagement :

"- Relevez-vous, inconsciente écervelée" maugréa-t'il durement. "Et n'ayez aucun geste brusque où je ne répond plus de rien..."

Je me mordis la lèvre inférieure pour retenir une réplique mordante à l'encontre de cet inconnu que j'imaginais ressembler à un vieil homme revêche au vue du langage ancestral qu'il employait.

Mon instinct de survie me faisait comprendre qu'un seule geste déplacé de ma part pourrait raviver la colère du cheval et qu'il était préférable d'attendre un peu avant de vouloir "régler mes comptes" avec lui.

Je devais bien reconnaître à sa décharge et même si il se montrait extrêmement peu aimable avec moi, qu'il avait été un cavalier émérite pour ne pas être lui même tomber de cheval et pour avoir eu autant de maîtrise sur son destrier.

Je haussais la tête pour découvrir la puissante musculature d'un étalon aussi noir que la nuit et bâti comme un cheval de course si j'en jugeais ses longues jambes robustes et fuselées.

La bête était magnifiquement dressée entre moi et son maître dont je ne voyais que les hautes bottines de cuir noires.

Les Sims™ 3 Île de Rêve

J'hésitais encore à bouger, fébrile.

Les sabots de l'animal claquèrent au sol, lourds et imposants comme deux nouveaux coups de semonce m'obligeant malgré moi à courber la tête une nouvelle fois.

Manifestement le cheval voulait me faire comprendre qu'il n'avait pas vraiment apprécié d'avoir été stoppé violemment dans sa course effrénée. 

Les Sims™ 3 Île de Rêve

"- Là Eclair..." continua la voix masculine d'un ton d'une douceur infini. "Je crois que cette jeune étourdie a bien compris la leçon et qu'elle n'est plus prête à jouer les suicidaires en se jettant sous tes pattes... Là mon garçon, calme-toi maintenant".

Je percevais les petits tapotements réguliers de la main gantée qui m'informaient que l'homme était entrain de lui flatter doucement l'encolure.

 Les Sims™ 3 Île de Rêve

Après un court instant où il me semblait que le calme était revenu, je décidais de me lever mais sans précipitation.

Une douleur fulgurante me rappela immédiatement à l'ordre. Ma cheville n'avait pas dû apprécier ma chute de tout à l'heure et j'avais certainement dû me faire une entorse en glissant sur le côté. 

"- Qu'avez-vous !" rouspéta la voix me forçant à lever les yeux.

Les Sims™ 3 Île de Rêve

Je pouvais distinguer la silhouette d'un homme de haute carrure bien calé sur son cheval et dressé comme un I, une cravache d'équitation à la main.

"- Quoi ! Que Diable, encore ! Qu'avez-vous !" vociférait-il.

Plutôt me taire que me plaindre à cet individu ! pensais-je en fronçant les sourcils la bouche résolument close.

Quel rustre !  Cet homme était  de toutes les façons incapable de la moindre empathie sinon envers son cheval ! Autant que je me débrouille seule !

Je me redressais tant bien que mal mettant tout mon poids sur mon autre jambe restant muette comme une tombe, le visage serré et fermé par la douleur.

Nous nous dévisageons comme deux chiens de meute près à nous étriper.

Je contemplais malgré moi les traits altiers de son visage qui, après la surprise, affichait une extrême contrariété.

Malgré ma colère, je n'en croyais pas mes yeux, plus je détaillais l'homme, plus je me disais que j'étais en train de rêver, non pas parce qu'il ne semblait pas réel mais seulement parcequ'il semblait surgir d'un autre monde. Il portait une élégante tenue que je pouvais distinguer malgré le soir tombant et la brume environnante mais d'une toute autre époque...

Les Sims™ 3 Île de Rêve

Sans me rendre compte de mon insistance je le détaillais des pieds à la tête :

Il était vêtu d'une longue redingote de laine noire de l'époque victorienne cintrée à la taille qui laissait entrevoir un costume finement ajusté et d'un chapeau haut de forme aux larges bords, le tout marqué par une élégance naturelle et raffinée que seul aurait pu avoir un homme du 19 ème siècle.

1-Les Sims™ 3 Île de Rêve

Sa main battait tranquillement une cravache de cuir souple sur ses hautes et élégantes bottes de cuir noir montantes.

La douleur me rappela à l'ordre et je m'écroulais malgré moi au sol cessant d'un coup le passage en revue de sa tenue vestimentaire.

Les Sims™ 3 Île de Rêve

"- Vous vous êtes blessée !" ragea soudain l'inconnu sur un ton continuel de reproche.

"- Pourquoi n'avoir rien dit, Petite Bécasse."

J'inclinais la tête tandis qu'il mettait pied à terre.

 2-Les Sims™ 3 Île de Rêve

Il me dévisageait le visage toujours marqué par un agacement évident tandis que je massais tant bien que mal ma cheville douloureuse sans lui dire un mot.

"- Qu'est-ce qui vous a pris de rester sur le chemin ! J'aurais pu vous tuer !" continuait-il d'un air menaçant et furieux. "Tout ceci ne serait pas arrivé si vous n'aviez pas quitté la route... Que faisiez-vous donc dans le sous-bois !"

Il ne bougea pas, raide comme un piquet, rouge de colère et il ne cessait de bougonner pour lui même comme si il ignorait même ma présence.

"- Que pourrais-je bien attendre des femmes si ce n'est que l'assurance de leur superficialité" soupira-t'il en haussant les épaules soudain blasé. "Aucune once de réflexion ou de logique dans leur comportement..."

Je décidais de ne rien répondre face à ses piques évidentes, et je rivais mon regard au sien pour rencontrer les yeux de cet homme phallocrate, acarîatre et colérique qui préférait m'houspiller au lieu de m'apporter son aide.

"- N'est-ce pas ?" répéta-t'il surpris par mon mustisme et espérant manifestement un acquiescement de ma part.

Son regard était comme je l'avais imaginé méprisant et glacial. Il avait un visage carré comme marqué au couteau, un nez droit et des sourcils noirs prononcés et épais, deux yeux bleus sombres gris acier qui me toisaient avec dédain.

4-Les Sims™ 3 Île de Rêve

Je pouvais voir le col blanc de sa chemise et une belle cravate de couleur bleue nuit, un veston clair à doubles rangées de boutons dorés et un pantalon crème moulant, le visage était celui d'un homme d'âge mûr la cinquantaine bien passée, pas vraiment beau.

Il leva sa main ganté d'un geste plein de mépris et haussa les épaules las et aussi indifférent à mon mutisme qu'à ma douleur me laissant assise et clouée au sol.

Je ne comprenais pourquoi il continuait à me parler de cette façon étrange et surtout je ne comprenais pas pourquoi il ne faisait aucun geste pour m'aider.

Espérait-il donc ainsi clôre l'incident pour que lui et moi repartions chacun de son côté ? Avais-je à ce point contrarié son "emploi du temps" qu'il n'envisageait même pas de changer ses plans pour me secourir ?

9-Les Sims™ 3 Île de Rêve

Malgré lui, je le sentais inquiet et dans l'impossibilité de me venir en aide comme si j'étais pour lui un animal inconnu avec lequel il ne savait pas se comporter.

La sévérité qu'il usait, était peut-être dû à cette peur que je sentais chez lui, elle était palpable comme cette immense tristesse inexplicable dans son regard d'acier.

Ce fut la première chose qui me toucha chez lui. Ce regard étrange, profond presque en retrait qui ne collait pas avec ses paroles amères et glaciales.  

12-Les Sims™ 3 Île de Rêve

Etrangement, cela eut l'effet de m'adoucir :

"- Si j'avais pu, Monsieur, vous débarrasser de ma présence, croyez-bien que je l'aurais fait tout de suite" commençais-je simplement.

"- Je me suis malheureusement tordue la cheville à cause de vous et de votre cheval et je crois bien que si je ne m'étais pas jetée à terre vous m'auriez piétiné."

Je tentais de me redresser une nouvelle fois mais sans succès et il dût bien constater que je m'étais effectivement blessée dans ma chute pour les éviter.

Aurait-il cru que je feignais m'être blessée ? 

Un silence pesant se fit sentir ajoutant à la lourdeur du lieu.

"- Bien que je n'ai, moi non plus, aucune envie de prolonger cette conversation avec vous" continuais-je de la même voix blasée. "J'ai bien peur que vous ne pouvez pas faire autrement que me porter assistance, Monsieur, ne vous en déplaise."

Je tendais mon bras vers lui pour qu'il m'aide à me relever mais il restait immobile sans un geste. Ma main retomba lourdement. Il restait les bras croisés et fermement décidé à me laisser par terre.

Je scrutais son regard bleu acier résolument déterminé comme sa machoire fermée.

"- Rassurez-vous cela ne sera pas pour longtemps..." dûs-je insister en levant une nouvelle fois ma main vers lui.

Il me regardait étrangement, fixement et sans un mot.

Je m'apercevais que l'expression de son regard avait encore changé : la mer sombre et agitée de ses yeux gris acier s'apaisait soudain sans que je comprenne la raison de ce revirement soudain. 

 5-Les Sims™ 3 Île de Rêve

Un léger soulevement de sa lèvre supérieure m'indiquait qu'il commençait même à sourire.

"- J'ai dû laisser ma voiture à quelques mètres d'ici..." reprenais-je tête baissée "Si vous m'y conduisez... vous serez rapidement débarrassé de moi..."

Ses sombres sourcils se fronçait d'agacement et sa cravache fouetta l'air pour montrer son mécontentement. 

"- Votre voiture !" hurla-t'il soudain d'un ton claquant qui me fit sursauter. "Si vous y étiez resté bien sagement, nous n'en serions pas là !".

Aussi soudainement qu'elle était apparue, son expression d'amusement mourut rapidement dans ses yeux à l'image d'une flamme qui s'éteignait.

Son visage se durcit et un pli ironique tordit sa bouche longue aux lèvres minces dans un rictus qui ne l'avantageait pas.

"- Je suppose que vous aviez envie de vous balader comme toute les étourdies de votre âge ! N'est-ce pas ?" continua-t'il à me dire en me faisant la leçon.

Je restais coite par son continuel ton patriarcal.

Jamais de toute ma vie, je n'avais entendue autant  de reproches sur ma conduite en si peu de temps !

32-Les Sims™ 3 Île de Rêve

"- Encore muette ! " maugréa-t'il soudain la mâchoire basse.

J'aurais presque perçu une teinte de déception dans sa voix.

Il continua d'une voix grave toujours pour lui-même :

"- Forcément. Cela ne pouvait être que cela. Les femmes sont si prévisibles..."

Ses épaules s'affaissèrent comme si il était las de ce constat.

Nous restâmes silencieux une longue minute à nous regarder l'un et l'autre mais je ne me défendais pas.

 33-Les Sims™ 3 Île de Rêve

Je plongeais juste mes yeux dans les siens émue par la tourmente que j'y lisais.  

Pourquoi était-il persuadée que j'étais une femme comme les autres, étourdie, frivole et capable de se mettre elle-même dans une situation inextricable sans réfléchir ?

J'avais l'impression que toutes ses préoccupations étaient d'un autre âge mais que ce constat le rongeait intérieurement. Mais pourquoi ?

Qui était donc cet homme surgit de nul part ? Et est-il bien réel ?

D'un instant à l'autre je me disais que j'allais me réveiller, certainement au creux du lit douillet de ma chambre d'hôte, le livre de Jane Eyre dans mes mains. Mais rien ne changeait.

Cela devait être un guet-apens orchestré par Joanna.

C'était bien sa manière radicale de vouloir m'immerger au coeur de mon article en me propulsant au milieu de cette rocambolesque scène qu'elle avait dû entiérement dirigée depuis son bureau.

Je cherchais dans les yeux de mon compagnon une quelconque forfaiture mais il etait insondable et incroyablement sincère dans son rôle de contemporain tourmenté rétrograde.

Je regardais de droite à gauche cherchant un signe quelque part, quelque chose qui me dirait que tout ceci n'était qu'un grand malentendu. Mais nul personne le rejoignait, ni cameraman, ni preneur de son, ou scénariste en colère à qui j'aurais gâché la scène de son acteur.

"- Qui êtes-vous donc !" me lança-t'il soudain la mâchoire encore serrée. "Et que faîtes-vous ici à cette heure aussi tardive ! Aucune dame de bonne famille n'aurait osé s'aventurer dans les bois à ces heures si proches de la nuit !"

Il restait dressé comme un I, la main serrée sur sa cravache et le visage renfrogné et contrarié, cette fois j'étais persuadé qu'il pensait que je lui mentais, pire que je n'étais pas "une dame" et sa façon de me méjuger me serra la poitrine.

"- Me voilà bien !" parada-t'il soudain "Vous avez perdu votre langue une fois de plus !"

 11-Les Sims™ 3 Île de Rêve

 Il se tourna vers son cheval.

"- Tu vois, Eclair" lança-t'il à son animal "Toutes les mêmes. Bavardes à ne plus finir quand on ne les interroge pas et incapable de dire un mot quand on leur parle !"

Je restais médusée par son monologue machiste et intriguée par cet étrange personnage.

Les anglais étaient-ils si collet monté sur les régles de bonne conduite que devaient avoir les femmes ? 

Un silence morne régnait dans le sous-bois et personne ne semblait vouloir mettre fin à cette farce. Il était résolument sérieux et j'étais bel et bien assise au cœur d'un sous-bois anglais avec une cheville foulée.. 

La terre séchait sur mon manteau et je prenais conscience que je m'étais pas mal salie dans ma chute. Tandis que je tentais de frotter mes vêtements presque machinalement, je sentis le regard gris acier suivre chacun de mes mouvements.

"- Alors, qui êtes-vous et que faîtes-vous ici ?" se contenta-t'il de répéter en me détaillant de haut en bas.

J'eus encore un moment de silence qui l'agaça ou l'amusa, l'étincelle de son regard dansait de nouveau dans ses yeux.

"- Je ne pense pas que mon nom puisse vous dire quelque chose, Monsieur..." murmurais-je d'une voix blanche, les nerfs mis à dur épreuve.

Il parut surpris par mon ton mélodramatique mais intéressé. Il m'engagea à parler en restant silencieux le regard appuyé tout à mon écoute.

"- Je cherche à rejoindre Haddon-Hall. Lord Manners m'attend..." commençais-je presque heureuse de prononcer ces mots.

"- Haddon-Hall ! Lord Manners !" répétait-il "Qui diable sont ces noms et ces gens !"

 21-Les Sims™ 3 Île de Rêve

Je restais estomaqué. Le voilà qu'il était de nouveau en colère et nerveux. J'avais bien un autre nom mais il ne me laissa pas le temps de le citer. Sa cravache claqua sur sa veste.

"- Vous voulez dire Thornfield-Hall, Jeune fille ! N'est-ce pas ?"

"- Thornfield ?" bégayais-je. 

Forcément j'avais reconnu le nom du manoir dans le livre que Joanna m'avait donné et que j'avais vu hier soir sur les post-it de couleur... mais...

"- Le seul Lord à la ronde, c'est moi !" osa dit-il en affichant un grand sourire tout en interrompant le cours confus de mes pensées.  "Je me présente Edward Fairfax Rochester. J'ai grand hâte de savoir ce qui vous amène chez moi."

Ce fut comme un coup de massue que je reçus directement sur la tête.

 24-Les Sims™ 3 Île de Rêve

Monsieur Rochester ! Le personnage du livre que Joanna m'avait prêté "Jane Eyre" !

Maintenant c'était sûr, c'était une caméra cachée. Il était acteur et bientôt le plateau allait s'éclairer et j'allais rire de cette mise en scène extraordinaire.

Mais rien.

Un silence total.

L'ombre avait gagné le sous-bois, le cheval piaffait d'impatience à quelques pas, et Monsieur Rochester était au-dessus de moi en chair et en os.

 20-Les Sims™ 3 Île de Rêve

" - Vous êtes sûre que vous allez bien, Mademoiselle ?"

Je plongeais mon regard dans ces yeux gris, j'y lisais toujours cette étincelle à la fois amusée et insolente qui réveillait son regard sombre lui donnant un charme étrange.

Je succombais malgré moi au plaisir d'éveiller en lui de l'intérêt et même d'attiser ce feu allumé dans ses yeux à chaque fois que je savais le surprendre. Seulement je ne comprenais plus rien à cette histoire. Finalement le cheval avait dû me heurter la tête, et je ne m'en souvenais pas... C'était cela... Je ne m'en souvenais pas. 

"- A vrai dire, je ne sais plus, Monsieur..." dis-je soudain voulant me moquer de moi-même, ce qui déclencha chez lui un petit rire hilare. "Je crois que ma tête ne répond plus à rien... j'ai dû me blesser plus que je ne le pensais..."

Il se cala devant moi et je perçus encore cet attendrissant air inquiet.

"- Voilà enfin des paroles censées et raisonnables" constata-t'il apaisé. "Nul doute ! Le choc a été rude." 

Il tendit une main vers moi.

Enfin, pensais-je.

Je saisissais sa main tout en prenant appui sur mon pied valide afin de me tenir debout mais malgré moi, je trébuchais tout contre lui.

22-Les Sims™ 3 Île de Rêve

"- Vous semblez ne pas pouvoir marcher, Mademoiselle" me dit-il d'un ton amusé tandis que j'essayais d'échapper à son contact.

Elégamment il m'aida à retrouver mon équilibre et à respecter une distance convenable entre nous en s'écartant légèrement vers l'arrière.

14-Les Sims™ 3 Île de Rêve

Je tentais de tenir sur mon unique pied et j'usais de son bras pour garder ma position tout en claudiquant.

"- Je crois que je ne peux pas vous dire le contraire cette fois, Monsieur." lui dis-je tout en le remerciant pour son aide.

Il me regardait cette fois d'une façon étrange, silencieuse, presque comme si il était en train de m'étudier.

26-Les Sims™ 3 Île de Rêve

"- Je vois bien que vous ne semblez pas Créature de Dieu à vouloir obéir à vos aînés, Mademoiselle." dit-il enfin après ce court instant d'observation.

Il ajouta d'une voix basse pointé d'humour :

"- Quoique je n'ai pas à me plaindre de votre sens de la répartie, je pense que vous avez plutôt intérêt à accepter de m'accompagner jusqu'à Thornfield pour ce soir, n'est-ce pas ?"

29-Les Sims™ 3 Île de Rêve

J'ouvrais des grands yeux ronds qui le fit éclater d'un rire franc.

"- Ne vous inquiétez pas, Mademoiselle, ma proposition se veut tout à fait honnête. Ne prenez pas cet air apeuré, malgré mes manières quelques fois rustres, je reste malgré tout un gentleman. Vous verrez..."

L'ajout de ce petit mot me troubla. Aurait-il vraiment envie que je le considère autrement que comme il s'était décrit lui-même : comme un rustre ?

Le silence fut soudain rompu par des bruits sourds.

"- La nuit tombe et les animaux sauvages vont sortir du bois, je pense qu'il ne serait pas prudent de s'attarder plus longtemps ici..." ajouta-t'il soudain. "Il est temps de partir..."

13-Les Sims™ 3 Île de Rêve

"- Cherchez-vous à me faire peur, Monsieur ?" dis-je d'une voix sans timbre. "Ce ne serait pas très élégant de votre part..."

Il eut un moment d'hésitation :

"- Au diable l'élégance !" dit-il en haussant les épaules presque amusé parce qu'il avait dit puis il chercha mon regard en se baissant pour se mettre à ma hauteur.  Il était d'un mètre plus grand que moi.

"- Je crois lire dans vos yeux que vous semblez être plus capable d'apprécier la franchise que les fausses bonnes manières, n'est-ce-pas ?" 

Ses yeux gris acier me sondait avec une étrange perspicacité et ne quittait pas mes yeux comme pour me forcer à dire la vérité.

17-Les Sims™ 3 Île de Rêve

"- C'est vrai, Monsieur, je n'apprécierais pas que vous me cachiez la vérité. C'est mieux ainsi, vous avez parfaitement raison..."

Il fit claquer sa cravache au creux de sa main et exhiba un sourire satisfait.

"Voilà qui est convenu entre nous, Mademoiselle, nous sommes bien d'accord ? Promettez-moi d'être toujours aussi directe avec moi, et j'en ferais de même..."

Ces grands yeux acier brillaient d'un drôle d'éclat qui me fit frisonner, il ajouta étrangement :

"Mais seulement quand nous serons seuls, cela va de soit...."

Sa phrase me parut soudainement blessante

S'était-il rendu compte que je n'étais pas "une dame" ?

Je baissais la tête ne sachant comment réagir à sa phrase. 

18-Les Sims™ 3 Île de Rêve

Mon silence le fit soudain réfléchir. Il me dévisagea de cette même façon étrange cherchant malgré moi mon regard fuyant.

"- Que se passe-t'il donc dans ce crâne et qu'êtes-vous donc en train de vous dire ?" 

 23-Les Sims™ 3 Île de Rêve

Je baissais encore la tête incapable de relever le visage manifestement touchée.

"- Je ne me disais rien, Monsieur." mentis-je tout en tentant de m'échapper. "Nous devrions nous hâter comme vous l'avez suggéré..."

Son regard cherchait le mien et il ne semblait pas vouloir abandonner :

"- Je sais par expérience que c'est lorsque les femmes ne disent rien, qu'elles ont des choses à dire, n'est-ce pas ?"

Il me fit rougir jusqu'aux oreilles.

"- N'avions-nous pas convenu de tout nous dire ?" commença-t'il comme si il était le maître d'un jeu de vérité.

"- Vous voilà fuyante... Vous aurais-je blessé par une maladroite parole  ?"

Je relevais la tête sondant ses yeux. Jamais homme n'avait insisté pour savoir ce que je pensais, encore bien moins savoir ce que je ressentais. Cette idée me troublait au plus profond du coeur. Monsieur Rochester semblait réellement bel et bien intéressé pour percer le secret de mon nouveau silence.

Je secouais la tête, incapable de m'expliquer.

"- Allons... vous baissez déjà les bras, Mademoiselle, et vous rompez votre promesse ? J'avais pensé pourtant avoir trouvé "l'oiseau rare"... Vous m'envoyez désolé..."

Malgré moi je sursautais à ces mots, et il sentit que tout mon corps s'était raidi. Le timbre de déception que je perçus dans sa voix m'invita à parler.

"- J'ai eu comme l'impression que vous vous moquiez de ma condition, Monsieur" dis-je simplement.

"- Votre condition ?" reprit-il en soulevant un sourcil.

"- Oui, ma condition."

Il prit un air sombre comme si il était encore secoué par ses démons :

"- Puisque je vous ai promis la vérité, je vous dirais que vous n'avez pas tort, vous m'amusez."

Il dut me retenir par l'épaule pour m'empêcher de partir.

"- Vous me distrayiez plus justement. Et vous n'avez pas en avoir honte, bien au contraire."

Il prit un ton extrênement doux pour ajouter :

"- Aucune femme n'ose me parler comme vous le faite à cause de l'étiquette. Vous avez une pointe étrange dans votre accent qu'il laisse à penser que vous n'êtes pas d'ici... Aucune femme n'aurait agi comme vous l'avez fait, je vous remercie pour cela. Restez vous même quoiqu'il arrive."

J'étais surprise que pouvait-il donc arrivé ?

"- Il est temps de gagner Thornfield, Mademoiselle." murmura-t'il soudain comme avec une pointe de regret teinté de gravité.

Mais où était-le drame ?  Que cachait cette phrase mystérieuse ?

J'essayais de me ressaisir mais je n'y arrivais pas. Tout commençait à s'embrouiller dans ma tête, il devait avoir une explication logique à toute cette affaire, une coïncidence extraordinaire, quelque chose...

Monsieur Rochester dût me retenir car je vacillais prise soudain par une angoisse qui serra de nouveau la poitrine m'empêchant presque de respirer. 

"Vous n'avez pas l'air d'être bien." me dit-il d'une voix étrangement douce en m'attirant à lui.

Je m'accrochais à ses bras sans crainte secouant la tête positivement.

27-Les Sims™ 3 Île de Rêve

Avant même que je ne dise quoique ce soit il me saisit par la taille et me hissa sur son cheval, puis vint me rejoindre à mon côté.

30-Les Sims™ 3 Île de Rêve

Mon cœur se mit à battre bruyamment dans ma poitrine provoqué par cette étrange promiscuité. Dans d'autres cas, j'aurais tenté de m'écarter de lui pour tenir mes distances. Mais là, je ressentais une lassitude extrême qui me désinhiba. Je me laissais aller contre lui tandis qu'il tirait les rênes de son cheval et le lançait au pas, puis au galop.

"- Vous m'avez retardé" commença-t'il d'un ton reproche "Madame Fairfax va s'inquiéter." 

Il me sentit me raidir et dût me retenir à nouveau contre lui. Il parut amusé de mon soudain recul. 

"- Madame Fairfax ?" le questionnais-je malgré moi. 

"- Oui, Madame Fairfax." se contenta-t'il de dire.

31-Les Sims™ 3 Île de Rêve

Je pris un air renfrogné et je me tus tout le long du trajet préoccupée par une tonne de questions à son sujet. 

Je ne m'entendais même pas soupirer.

Madame Edward Fairfax Rochester ? pensais-je malgré moi. Etait-il marié ?

Cette question m'occupa l'esprit tout le long de notre trajet jusqu'à Thornfield.

Je ne me rendis même pas compte que Monsieur Rochester sembla aucunement vouloir briser mon silence malgré notre pacte de vérité, bien au contraire. Le cinquantenaire sembla rester lui-même la mâchoire serrée, tiraillé dans ses propres pensées.

28-Les Sims™ 3 Île de Rêve

La nuit était tombée maintenant et elle donnait au paysage une intensité étrange.

Chaque contour avait pris une forme pleine et palpable : les arbres s'élançaient en hauteur et s'amusaient à couvrir le ciel de leurs masses sombres et immenses.

Les nuages eux-mêmes avaient pris la couleur de la nuit et glissaient dans les cieux dans un ballet extraordinaire qui tentait de masquer les reflets de la lune.

Les buissons larges et épais captaient à la fois la lumière blanche de l'astre et l'ombre du soir dans une évanescence brumeuse qui octroyait au lieu une étrangeté mystique entre inquiétude et recueillement.

 37-Les Sims™ 3 Île de Rêve

Je restais bouche bée devant le manoir qui se dressait devant moi.

Thornfield-Hall, magnifique demeure médiévale, se levait tel un vestige du passé flanqué de ses hautes tours carrées en pierres, toutes crénelées au sommet.

36-Les Sims™ 3 Île de Rêve

La bâtisse épaisse s'étendait sur une distance impressionnante cerclée par un tour de garde en pierres où Monsieur Rochester laissa aller son cheval au pas. 

37-Les Sims™ 3 Île de Rêve

Deux grosses torches suspendues éclairaient l'allée menant dans la cour du château.

Le maître des lieux entra vers les communs et se planta devant une immense porte cochère.

35-Les Sims™ 3 Île de Rêve

Sans mot, il me déposa au sol, me maintenant par le bras pour que je trouve immédiatement mon équilibre. 

  39-Les Sims™ 3 Île de Rêve

"- Restez là." me somma t'il fermement. "Madame Fairfax n'ouvrira plus à cette heure et je vais devoir emmener Éclair à l'écurie car mes gens sont couchés à cette heure."

De nouveau, je ressentais dans sa voix de la sécheresse, et un ton de reproche ou il me faisait bien comprendre que je l'avais "retardé".

Je ne répondais pas préférant lui retourner seulement un regard entendu mais manifestement cela ne lui suffisait pas.

"- Vous m'avez bien compris ?" répéta-t'il froidement en reprenant ses distances.

40-Les Sims™ 3 Île de Rêve

"- Je ne bougerais pas, Monsieur. Je vais rester sagement là." dis-je entre l'insolence et le respect que je lui devais.

"- J'espère bien." répliqua-t'il rapidement. "Je ne souhaite pas vous courir après à cette heure aussi tardive."

Je croisais son regard gris acier et je m'aperçus que la lumière qui y brillait tout à l'heure dans le sous-bois avait complètement disparu. Il ne plaisantait pas.

"- Mais...." ajoutais-je soudain tout en cherchant à m'assoeir. "Je ne vous promet rien si vous vous faites trop attendre..."

43-Les Sims™ 3 Île de Rêve

Il y eut un silence pesant pendant lequel il me défia du regard comme si il était prêt à m'étrangler sur place mais aussi soudainement que sa mauvaise humeur était apparue, ses yeux brillèrent d'un feu dansant et il éclata de rire.

"- Je n'en attendais pas moins de vous" dit-il enfin  d'une voix grave et profonde avant de tirer sur les rênes pour faire demi-tour à son cheval et le faire s'avancer vers l'écurie.

Tout en s'éloignant, Edward Fairfax Rochester crut bon ajouter d'une voix teintée d'une pointe d'ironie :

"- Je ne serais pas long. Vous n'aurez même pas le temps de vous inquièter..."

Je restais silencieuse calée sur mon banc presque surprise par sa clairvoyance. Bien sûr que seule la crainte de ne pas le voir revenir m'aurait fait rompre ma promesse. J'étais surprise qu'il avait pu le deviner aussi rapidement... C'était bien la première fois qu'un homme ait réussi en si peu de temps à me percer à jour.

Brave, je regroupais les plis de mon manteau sur moi ignorant l'obscurité qui plongeait la cour et je priais mentalement pour que Monsieur Rochester revienne vite.

Tandis que j'entendais les claquements lourds des pas du cheval sur les pavés accentués des pas du Maître des lieux, je suivais le plus longtemps possible sa haute silhouette rassurante jusqu'à ce qu'elle s'efface en entrant dans l'écurie.

 44-Les Sims™ 3 Île de Rêve

La cour était immense et semblait couvrir l'ensemble du domaine. Malgré une certaine angoisse, je m'émerveillais  de cet élégant manoir en grosses pierres impressionnantes qui s'étendait tout autour de moi.

Je suivais des yeux les lignes rigides des hautes tours carrées qui s'élançaient toutes droites et qui semblaient défier le ciel par leurs crénelages imposants tout en appréciant la forme des hautes fenêtres quadrillées de pierre dont les vitres noires brillaient à la clarté de la lune.

Le silence régnait encore en souverain ici comme tout à l'heure dans le sous-bois et il n'y avait décidément aucun bruit familier que j'eusse pu reconnaitre.

Je m'étonnais de ne pas entendre le bourdonnement de l'autoroute qui devait se situer à à peine un kilomètre d'ici ni le ronronnement d'un groupe électrogène car je n'avais repéré aucun pylône électrique à proximité du domaine. Aucun lampadaire n'éclairait la cour non plus, comme si le choix du maître des lieux avait été de bannir totalement toutes marques de modernisme chez lui. Un dépaysement total comme l'avait finalement souhaité Joanna... Je soupirais. Etait-elle à l'origine de toute cette mascarade ? Si c'était le cas, je comptais bien lui dire ma façon de penser...

Mon regard fut soudain attiré par une lumière vacillante et passante qui éclairait progressivement la plus haute des fenêtres.

Quelqu'un semblait se déplacer là-haut !

47-Les Sims™ 3 Île de Rêve

Je fus sûre de reconnaître la silhouette d'une femme vêtue de blanc qui étrangement stationna quelques secondes près de la vitre comme si elle avait pris le temps de me regarder.

Un frisson étrange me parcourut tout entière entre curiosité et peur me laissant un sentiment bizarre. Tandis que je distinguais les bruits des bottes de Monsieur Rochester et que malgré moi, mon regard fut attiré en direction de l'écurie, je m'aperçus que la lumière et la silhouette avaient déjà disparu et que de nouveau, la fenêtre de la plus haute tour était plongée dans une obscurité totale. Avais-je rêvé ?

"- Voilà." dit-il d'un ton ferme.

Il avait déjà traversé la cour et m'avait rejoint en trois grand pas.

"- Il est temps d'avertir Madame Fairfax de notre présence. Suivez moi je vous prie."

J'appréciais encore sa haute silhouette saisissante dans sa redingote noire bien coupée et son visage couvert du haut de forme qui prenait les éclats de la lune.

"Le mystère" de ce lieu étrange et hors du temps s'intensifiait.

Etait-ce Monsieur Rochester lui-même ou bien cette silhouette étrange que j'avais cru apercevoir et dont je n'osais encore parler à mon hôte ?

La grandeur théatrale de ce manoir d'époque dressé au milieu de "je ne savais quel endroit" en Angleterre ?

Tout prenait une ampleur exagéré. Le choc sans doute...

Je préférais laisser la nuit passer, demain à la lumière du jour, tout prendrait un tour normal. Monsieur Rochester m'expliquerait qu'il avait un goût prononcé pour l'époque victorienne et que lui et sa femme "séduisait" les touristes de passage en créant une atmosphère réelle pour dépayser leurs visiteurs. C'était l'unique et seule solution. Si je continuais à émettre une seule supposition sur cette aventure ma tête allait exploser !

 49-Les Sims™ 3 Île de Rêve

Sans un mot, je suivais la haute stature de Monsieur Rochester qui me menait vers l'entrée du manoir cernée de deux grosses colonnes en granit. 

Il me regardait toujours d'une façon étrange et appuyée comme si il cherchait à sonder mon esprit et savoir ce que je pensais mais je n'ajoutais rien.

Je percevais seulement que son regard avait pris un air sévère et inquiet et qu'il avait pris une teinte sombre et plus déterminé.

"- Il est temps de rentrer" dit-il après un long moment comme si il avait du regret. "Madame Fairfax va s'inquiéter, et je n'aime pas la savoir anxieuse à son âge."

52-Les Sims™ 3 Île de Rêve

A son âge, me répétais-je en moi-même tout en restant en retrait derrière lui.

Voulait-il dire que sa femme était plus âgée que lui ? 

Monsieur Rochester en paraissait cinquante, bien une vingtaine d'année de plus que moi déjà. 

J'eus à peine le temps d'imaginer l'âge de Madame Rochester qu'elle se présenta devant moi et son mari, à peine la porte poussée.

 51-Les Sims™ 3 Île de Rêve

C'était une vieille femme distinguée, d'au moins une soixantaine d'années, habillée d'une robe longue et sobre rehaussée d'un magnifique bustier ouvragé. 

50-Les Sims™ 3 Île de Rêve

Elle portait solennellement un chignon gris épais aux mèches un peu rebelle, preuve sans doute de son agitation. Les mains étaient tremblantes et serrées dans deux manches de velours noir étroites :

"- Monsieur Rochester !" commença-t'elle "Pourquoi rentrez-vous si tard !"

J'étais abasourdie de constater que Madame Rochester portait elle aussi une robe d'époque qui flottait sur le plancher mais je n'eus même pas le temps de m'en préoccuper car déjà Monsieur Rochester répliquait.

 53-Les Sims™ 3 Île de Rêve

"- Ne soyez pas inquiète pour moi" commença Monsieur Rochester d'un ton plus doux "Mais plutôt pour cette jeune dame que je vous amène, Madame Fairfax. Elle s'est perdue non de loin de là, surprise comme une jeune écervelée par la nuit."

Je me raidissais sous l'allusion guère flatteuse de mon hôte mais cela eut un effet positif sur la vieille dame car soudain, elle m'entoura de toute son attention.

 54-Les Sims™ 3 Île de Rêve

"- Comment est-ce possible, Monsieur Rochester" commença-t'elle en s'approchant de moi telle une mère voletant près de son oisillon.

"- Comme je vous l'ai dit, Madame Fairfax. Juste une jeune étourdie." 

Je sentis son regard ardent sur moi et son timbre volontairement moqueur car il savait que seule la gentillesse de Madame Fairfax m'avait fait me taire, et il en jouait avec délectation, rajoutant à loisir un sermon de plus à mon aventure.

 55-Les Sims™ 3 Île de Rêve

Comme il me voyait prête à répondre incapable de me laisser ainsi brocarder deux fois de suite, il s'empressa de prendre de nouveau la parole avec un agaçant sourire me coupant l'herbe sous le pied.

"- A sa décharge" parada-t'il lentement "Je suis un peu fautif, Madame Fairfax..."

57-Les Sims™ 3 Île de Rêve

Le "un peu fautif" me fit lever les yeux au ciel déclenchant chez lui cet agréable feu de joie qui illumina ses yeux gris. 

Une nouvelle tentative de répliquer mourut encore sur mes lèvres car Monsieur Rochester prenait un malin plaisir à me chasser de la conversation qu'il entretenait avec sa femme et, ce dès qu'il le voulait.

"- Cette tête de linotte marchait au milieu du chemin coursier, Madame Fairfax. Comment aurais-je pu le savoir !" continuait-il d'une voix pétillante.

 

Madame Fairfax, toujours courant autour de moi, leva les mains sur sa bouche pour cacher une moue horrifiée.

"- Oh mon Dieu, Monsieur Rochester, vous auriez pu la tuer !" commença sa femme d'un ton de reproche. 

Monsieur Rochester me regardait toujours avec amusement. Il devait se divertir à supposer toutes les réflexions qui fusaient dans ma tête depuis que nous étions arrivés ici, et il avait raison, elles étaient nombreuses.

"Grâce à Dieu, Eclair a su l'éviter..." continuait-il posément comme pour chercher à m'agacer. 

 58-Les Sims™ 3 Île de Rêve

"- Sa cheville est foulée, Madame Rochester et je crois qu'il faudrait l'aider à gagner une des chambres au rez-de-chaussée afin qu'elle puisse reposer son pied jusqu'à son rétablissement. Je compte sur vous pour vous occuper d'elle. Demain nous ferons venir le médecin." reprit-il avec sérieux.

"- Cela va de soit, Monsieur Rochester. Il ne serait plus convenable que vous soyiez une minute de plus avec cette demoiselle sans que sa réputation soit compromise... Je m'occuperais de tout."

Etrangement Monsieur Rochester fit un pas sur le côté tout en claquant des talons pendant que Madame Fairfax me poussait gentillement vers l'entrée.

"- J'en suis bien conscient, Madame Fairfax. C'est pour cela que je compte sur votre discrétion..."

 59-Les Sims™ 3 Île de Rêve

J'étais abasourdie par le tour qu'avait pris la conversation ! Etaient-ils vraiment sérieux ?

Je les regardais tour à tour, eux, puis l'intérieur de la maison où j'avais fait un pas. L'élégante salle à manger s'étirait dans une unique pièce large et cossue à peine éclairée par un feu de cheminée et quelques lampes à huiles. Il n'y avait dans ce lieu encore aucun trace de modernité.

Madame Fairfax me dévisageait maintenant plus intensément et me fit rougir en arrêtant son regard sur mes vêtements. 

"- Quelle drôle de tenue, Monsieur Rochester. C'est un bizarre accoutrement que je n'ai jamais vu nul part..."

 60-Les Sims™ 3 Île de Rêve

Je sentais le regard de Monsieur Rochester qui c'était de nouveau retourner vers moi pour me détailler subitement comme si il n'avait pas fait attention jusque là à ma tenue.

61-Les Sims™ 3 Île de Rêve

Mon manteau noir couvrait ma robe du soir bien trop courte mais rien ne cachait mes jambes pourvues de ses deux étonnantes chaussures.

Leurs surprises communes me paralysa.

"Il ne serait plus convenable que vous soyiez une minute de plus avec cette demoiselle sans que sa réputation soit compromise..."  martelait encore la voix de Madame Fairfax.

Une migraine soudaine vrilla ma tête. C'était une histoire de fou ! J'avais juste pris la route pour Haddon-hall... et je m'étais perdue...

Mon cœur battait à se rompre. C'était impossible.... Nous étions le 7 juillet 2014. Qui étaient ces gens ? Ou étais-je ? Quelle mauvaise farce me jouaient-ils ? 

J'étais glacée d'effroi.

63-Les Sims™ 3 Île de Rêve 

Une fatique soudaine me submergea comme un tsunami.

Mon cœur se mit à battre dans ma poitrine, submergée par l'angoisse que créait en moi cette situation rocambolesque et même si Monsieur Rochester était le plus charmant des hommes et que Madame Fairfax semblait plus que sympathique, mon esprit n'avait qu'une envie : en finir avec la torture dans laquelle il était enfermé.

Mon cerveau malmené par l'incompréhension de cette situation semblait vouloir en finir radicalement avec ces élucubrations.

Je me sentis défaillir et perdre connaissance.

 

A SUIVRE...

Posté par janesteward à 20:30 - LES HISTOIRES DE NAT - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,

Commentaires

Poster un commentaire